Philippe Pouletty

Philippe Pouletty

Les établissements notables financés par Truffle Capital

Via les établissements Deinobiotics et Biokinesis, Truffle Capital participe à la fabrication de nouveaux antibiotiques et de contre le cancer. Sachant les enjeux dans cette branche, Philippe Pouletty subventionne ces laboratoires de recherches prometteurs. L'enseigne française Carmat s'avère cotée en bourse depuis 2010 en raison du talent de businessman du Dr Philippe Pouletty. Le médecin a aussi marqué les esprits grâce aux actions de cet établissement dans l'univers des cœurs artificiels. Afin de favoriser le développement de vaccins et d’immunomodulateurs, la société Abivax a entre autres fusionné avec les marques Wittycell et Splicos. En effet, Truffle Capital fait parfois fusionner divers établissements de son portefeuille afin de renforcer l'évolution de ses nombreux projets. Symetis figure parmi les enseignes du portefeuille de Truffle Capital dont la première cotation en bourse s'avère projetée pour 2017. Cet établissement établi en 2004 produit et distribue des valves aortiques transcatheter.

Au fil des années, Truffle Capital a subventionné environ 60 startups avant-gardistes dans l'univers de la recherche. La compagnie a notamment permis de générer plus d’un millier d’emplois. Travaillant en Europe et aux États-Unis, Philippe Pouletty a édifié plusieurs enseignes de biotechnologie développant des médicaments et des appareils médicaux originaux. L'ancien interne des hôpitaux de Paris recense une foule de concrétisations depuis son entrée dans le domaine du business. Afin de faciliter l'investissement dans le secteur de la recherche et de soutenir l’innovation technologique, le futur administrateur de Truffle Capital a suggéré depuis 1999 une foule de changements comprenant le perfectionnement de la fiscalité ainsi que l’adoption du statut de JEI (jeune entreprise innovante). Philippe Pouletty a débuté sa vie professionnelle de chercheur à Stanford au sein de ses installations de Medical Microbiology. Spécialiste de la biologie moléculaire, le chercheur a entre autres inventé une procédure atypique d’amplification de gènes.

En dehors de ses prestations au sein des établissements hospitaliers, le jeune interne enrichit ses connaissances dans le domaine de l'immunologie et de la virologie à l’Institut Pasteur de Paris. L'interne sort major du grand cours d’immunologie générale en 1984. Pendant son internat, Philippe Pouletty bénéficie d'une bourse de l’INSERM pour ses travaux en immunologie. L'étudiant a réellement eu la possibilité d'explorer en profondeur ce domaine au sein de l’hôpital Saint-Louis. En 1986, le futur businessman se révèle accepté à Stanford après avoir eu son doctorat d’État en médecine de l’UPMC avec les félicitations du jury. Philippe Pouletty sort en peu de temps du lot au sein de l’université de Stanford en raison de ses compétences en biologie moléculaire. Au sein de cet établissement, le jeune diplômé se pose comme un protagoniste majeur de l’équipe de chercheurs se spécialisant dans ce domaine de 1986 à 1988.

Titres honorifiques et missions extra-professionnelles

De 2001 à 2009, Philippe Pouletty a été président de l’association des professionnels français opérant dans le milieu de la biotechnologie, France Biotech. Il a été nommé pour quatre mandats d'affilée en raison de sa passion notable pour ce domaine. Grâce à ses recherches dans le secteur de la biologie moléculaire menées entre 1986 et 1988, le médecin a eu l'opportunité d'accéder à la Stanford University Invention Hall of Fame. D'autre part, l'ancien interne siège à la SFI depuis1982. À travers divers soutiens, Philippe Pouletty démontre son engagement en faveur de la recherche et de l’inventivité. Entre 2005 et 2010, le businessman a notamment collaboré avec le président de Microsoft en vue de soutenir les startups novatrices à l'échelle internationale. Au sein de l’association européenne des professionnels de la biotechnologie, l’investisseur se révèle capable d'aider nettement plus les startups visionnaires. L'administrateur de Truffle Capital est de ce fait devenu vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009.

Premières initiatives dans le domaine de la création d'emploi

Important protagoniste en termes de greffe d’organes, SangSat a conçu et distribué un produit antirejet réellement efficient, la Thyloglobuline. Ce produit original se révèle cédé à l'enseigne Genzyme dans les années 1990. Grâce à divers brevets personnels, Philippe Pouletty a édifié SangSat Inc. en 1988. Cet établissement se focalise sur la greffe d’organes et se révèle listé au Nasdaq à partir de 1993. Le chercheur a bâti l'établissement spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. en se servant de brevets consignés à son nom. Rebaptisé Conjuchem Inc., il entre en bourse au Canada en 2000. Se spécialisant en biotechnologie, Clonatec se pose comme une pionnière de cette discipline en France. La startup a été bâtie par Philippe Pouletty au début de son parcours professionnel de chercheur.